Romain Beville

Romain Beville coordonne et développe les projets de l'ONG PROGRAM. Basé à Tchibanga, il accompagne dans leurs efforts les populations locales pour la protection de l’environnement et la valorisation de leurs patrimoines. Il réalise le suivi des activités de conservation menées par PROGRAM et travaille à la mise en valeur des potentialités écotouristiques du parc national de Moukalaba-Doudou.

L’équipe technique de PROGRAM (association protectrice des grands singes de la Moukalaba) a ouvert un réseau de sentier dans la forêt du village de Doussala, en périphérie orientale du Parc National de Moukalaba-Doudou. En collaboration avec les communautés locales, un suivi écologique des populations de gorilles est mené pour améliorer les connaissances sur le potentiel de cette forêt, conserver l’habitat de ces familles et les valoriser par l’écotourisme. Combiné avec les résultats des recherches de l’Université de Kyoto, le site de Doussala renferme une population de 6,99 gorilles par km². Malgré cela, le Gabon a connu un déclin de 56% de ses effectifs de gorilles entre 1980 et 2000 en raison du braconnage. Des mesures de lutte contre cette pratique et la reconnaissance de la valeur de l'espèce grâce à l'écotourisme permettront de mieux faire connaître cette population et de la sauvegarder.

L'objectif de l'association est la protection de l'environnement et le développement durable pour les communautés rurales vivant dans la périphérie orientale du parc national de Moukalaba-Doudou par la création d'activités liées à l'aménagement d'un site d'écotourisme à Doussala. Pour atteindre ses missions, l’association s’est fixée plusieurs objectifs généraux : - Préserver et améliorer la concentration en biodiversité de la région. - Assurer la protection des grands singes et des espèces animales menacées d’extinction de Doussala et de la zone de Moukalaba-Doudou. - Développer l’écotourisme communautaire à Doussala et dans le parc . - Diversifier les activités économiques afin de lutter contre la pauvreté et l’exode rural et diminuer la pression anthropique sur le milieu naturel.