Christian Noirard

Docteur en Ecologie, il intervient dans les problématiques de conservation et de gestion de la grande faune africaine. Spécialiste Ouest africain de l’hippopotame (IUCN/SSC Hippo), il a travaillé dans le cadre de l’assistance technique de nombreux projets au Niger où il conduit ses travaux depuis 10 ans. Guide de safari et enseignant de Développement Durable à l’Université Lyon 1, Christian a décidé de s’investir vers des programmes de conservation, alliant protection de la Nature et développement.

Ce programme permet d’apporter des solutions novatrices au problème de conflit entre l’Homme et l’hippopotame dans la vallée du fleuve Niger. Cette espèce en voie de disparition souffre de la perte de son habitat naturel et d’une pression de braconnage élevée pour son ivoire mais également en raison des dégâts qu’elle cause dans les cultures. Un volet développement local a permis la mise en place d’un produit écotouristique nouveau dans la région d’Ayorou où se distribue la principale population d’hippopotames du Niger. Un gîte écotouristique a été créé ainsi qu’une association de guides formés à l’accueil et à l’accompagnement des touristes. Un fond de soutien est ainsi alimenté au profit des communautés locales depuis 2008. Cette action participe durablement à la conservation de l’hippopotame qui trouve désormais une place dans l’économie locale. Aucun acte de braconnage n’a été enregistré depuis le début du projet. En réponse à la crise alimentaire liée au changement climatique que connaît le Niger, le programme permet, grâce au fond de soutien, d’apporter une aide alimentaire pour les populations villageoises les plus fragiles. Deux tonnes de céréales (mil et sorgho) ont déjà été distribuées au profit de 60 familles.