Voyages Faune

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

1. Le jeudi 18 août 2011, 11:54 par Christian Noirard

Bonjour Christaline,
Les volontaires participants à ce programme sont principalement impliqués dans le suivi écologique de l'espèce. Plusieurs fois dans l'année en fonction de la saison, les populations d'hippopotames sont dénombrées afin d'analyser l'évolution des effectifs et ainsi de définir nos priorités en terme de conservation. Ponctuellement et en fonction des besoins locaux nous utilisons les fonds issus des activités économiques locales au profit des populations. Cela se traduit au Niger, en raison des crises nutritionnelles chroniques, par de l'aide alimentaire. Dans ce cadre, les participants au programme travaillent dans le volet "développement" pour participer aux distributions.
Christian N. Coordinateur du programme

2. Le lundi 08 août 2011, 12:01 par Christaline91

Bonjour,
Je souhaiterais savoir en quoi consiste concrètement le travail des volontaires sur ce projet.
Merci

3. Le mercredi 23 mars 2011, 09:36 par Christian Noirard - COECO

Bonjour Jerôme,
Le travail de terrain pour la conservation des hippopotames au Niger intégre une composante développement et soutien aux populations locales trés importante. En ce sens oui, votre don participe à soutenir les populations notamment des villages d'Ayorou et Ayorou Goungou. Je vous invite à visionner la vidéo : http://www.coeco.asso.fr/index.php?...
Merci pour vos ancouragements,
Christian N. et l'équipe de COECO

4. Le mardi 15 mars 2011, 15:18 par Jerôme_75

C'est une très bonne chose à mon avis de se préoccuper des populations avant de vouloir régler les problèmes environnementaux.
Pensez vous que vous allez renouveler votre aide alimentaire pour les population défavorisées? Si je parraine un hippopotame, est-ce que mon don contribue aussi à aider les gens surplace. Merci et félicitations

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.coeco.asso.fr/index.php?trackback/31

Fil des commentaires de ce billet